La faim d'Hamlet

L’eau est calme… un peu trop calme… 

Combien de temps depuis la dernière visite de la main nourricière ? Des jours, des semaines, des mois ? La fin est proche les amis. À quoi me servent mon château et mon trésor à bulles quand mes entrailles sont tordues par la main invisible de la fatalité ? C’est la fin… Mes amis, à moi ! Bientôt je flotterai là haut aux confins du bocal, attendant d’être recueilli par les douces mailles du filet blanc. Je rejoindrai Bubulle, Goldy et M. Jack dans ce monde meilleur que l’on appelle les égouts. Ce lieu enchanteur où les mains divines flottent à jamais au-dessus de nos têtes, où les flocons d’algues tombent indéfiniment et où l’eau n’est plus qu’allégresse. Ah doux filet ! Prends-moi ! Emmène-moi loin d’ici. Je tourne en rond dévoré par le désespoir. Mes écailles même me pèsent. C’est la fin… c’est la fin… 

Mais que vois-je ? Une ombre recouvre la mienne ! Oh main ! Oh joie ! Tu es là ! Tu es là et tu me sauves. Autour de moi flottent du rouge et du vert. Ah comme je renais sur ces voluptueuses bouchées ! Mon estomac fourmille de joie. Jamais plus je ne douterai de ta bienveillance, main divine ! Jamais plus je ne prierai l’odieux filet. J’aime mon château ! J’aime mes cailloux ! J’aime mon trésor de bulle ! Oh oui, mes magnifiques bulles ! Voyez comme elles dansent gracieusement jusqu’à la surface. C’est amusant les bulles, mais je me demande… Combien de temps devrai-je me distraire de ces sphères insipides avant que la grande main daigne s’occuper de moi ? Cela doit faire quoi, des jours, des mois, des années même depuis sa dernière visite ? Ah… la fin est proche mes amis !

Les textes présents sur ce site sont la propriété de Mia Lacroix. Toute reproduction, copie, emprunt et diffusion sera sanctionné selon les articles L-111-1 et L111-3 du code de la propriété intellectuelle.

Copyright © 2019 mialacroix

Partager cette histoire

La publication a un commentaire

  1. Roland

    Marrant, les questionnements existentiels d’un poisson rouge, compte tenu de leur courte mémoire ^^

Laisser un commentaire

*

code