Entrée 11 : C'est la faute au bujo

Wow… je n’ai absolument pas avancé sur ma nouvelle. Comme dirait mon mari “J’ai glissé chef…” J’ai eu le malheur de découvrir le monde merveilleux du bullet journal, autrement appelé bujo. J’en ai commencé un, bien que je ne l’utilise pas exactement comme un bujo normal (ayant déjà un agenda, je ne voyais pas l’intérêt de m’embêter avec des pages monthly, weekly ou daily). Bref… j’ai eu une bulle et j’ai bujoté toute la semaine. Ce qui est plutôt ironique puisque le bujo est supposé être un outil d’organisation facilitant la productivité (lol). 

Normalement quand je ne suis pas productive, c’est parce que l’énergie ou le moral n’est pas là. À ça j’avais trouvé la solution de poser un quota suffisamment bas pour que même fatiguée ou démotivée, j’arrive à le tenir. Là, c’est tout le contraire qui s’est passé, j’avais de l’énergie et de la motivation… mais juste pas pour la bonne chose. C’est violent parce que même mon quota de 300 mots quotidien a pris le bord et je ne vois pas trop ce que je pourrais mettre en place pour éviter que ça arrive de nouveau. Dans tous les cas, cette semaine je lâche le bujo et je me remets au travail. Je vais reprendre là où j’étais, c’est-à-dire à la fusion des différentes versions.

Les textes présents sur ce site sont la propriété de Mia Lacroix. Toute reproduction, copie, emprunt et diffusion sera sanctionné selon les articles L-111-1 et L111-3 du code de la propriété intellectuelle.

Copyright © 2019 mialacroix

Partager cette histoire

La publication a un commentaire

  1. Marie Clémence

    Tu es bien organisée, le reste va suivre.

Laisser un commentaire

*

code